Grand Est : un logo illégitime

Communiqué du CPA du 29 août 2016.

logoGE

Logo du Grand Est présenté par Philippe Richert le 28 août 2016

La présentation du logo du Grand Est a eu lieu à Chalons en Champagne, à plus de 300 kilomètres de Strasbourg, plus proche de Paris que de l’Alsace. Tout un symbole, car même si ce logo laisse une petite place à l’Alsace en bas à gauche, il n’a fondamentalement rien d’alsacien.

Même s’il en fait mention, le logo symbolise la disparition des régions historiques, écrasées par le poids des lettres du Grand Est, écrites au-dessus avec une taille démesurée. On aura compris le message, le Grand Est domine et écrase les trois régions.

Par ses couleurs, ce logo insipide ne peut s’intégrer dans l’identité ou l’âme de l’Alsace. Par son drapeau, par ses blasons arborés fièrement par de nombreuses villes, les couleurs de l’Alsace sont le rouge et le blanc. En négligeant ses couleurs historiques, le logo montre que le Grand Est se détache de l’Alsace, qu’il en constitue même la négation.

Ce logo sans âme contient néanmoins un élément pertinent : le terme Grand Est coupé verticalement en deux au niveau du E. Cette coupure représente bien l’incohérence de la région, un assemblage forcé qui ne pourra déboucher que sur l’éclatement, la division.

Ainsi, il s’agit d’un bon logo, pour une mauvaise région. Nous le considérons comme tout aussi illégitime que la région elle-même, imposée aux habitants contre leur volonté, en violant les engagements européens de la France. Par conséquent, ce visuel ne peut être que temporaire. Sa disparition et son oubli sera le signe d’une région Alsace retrouvée.

Publicités